Sport

La Chine « offre » un stade olympique de 50 milliards de F CFA à la Côte d’Ivoire

Le Stade Félix-Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 9 février 2015.

Le Stade Félix-Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 9 février 2015. © Sia Kambou/AFP

Payé et construit par la Chine, le futur stade de la CAN 2021 sera bâti à Ebimpé dans la banlieue nord d’Abidjan. Mais on ne connaît pas les contreparties obtenues par le partenaire financier de la Côte d’Ivoire.

Les soucis d’infrastructures sportives de l’État ivoirien, qui organisera les jeux de la Francophonie en 2017 et la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2021, semblent s’estomper. Le gouvernement chinois vient d’offrir un stade olympique de 50 milliards de F CFA à la Côte d’Ivoire. Un joyau architectural qui sera bâti à Ebimpé, dans la banlieue nord d’Abidjan.

L’enceinte, bâtie sur une superficie de 20 hectares, aura une capacité de 60 000 places sur cinq niveaux. Les futurs footballeurs de la sélection nationale changeront d’antre dès 2017. Même si on ignore tout de la contrepartie promise, côté ivoirien, la seule certitude réside dans le fait que tous les travaux seront conduits par des entreprises chinoises.

"Le ministère chinois du commerce a déjà choisi l’entreprise Beijing Institute Architectural Design pour réaliser les études de faisabilité. Pour la construction, un appel d’offre sera lancé en Chine", a confié à Jeune Afrique Alain Lobognon, le ministre de la Promotion, de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte