Politique

Burundi : Pierre Nkurunziza désigné candidat à un troisième mandat controversé

Le président burundais Pierre Nkurunziza a été désigné samedi par son parti candidat à un troisième mandat présidentiel, en dépit des protestations de l’opposition qui jugent cette nouvelle candidature inconstitutionnelle.

Par
Mis à jour le 25 avril 2015 à 15:19

"Nous voulons annoncer aux communautés nationale et internationale que le militant qui a été choisi pour nous représenter aux élections est Pierre Nkurunziza", a annoncé Pascal Nyabenda, le chef du parti au pouvoir CNDD-FDD.

"Il a le droit de se faire élire", a-t-il ajouté à l’issue d’un congrès organisé à Bujumbura pour formaliser la candidature du président sortant à la présidentielle du 26 juin.

L’opposition et de nombreux pans de la société civile jugent qu’un troisième mandat serait inconstitutionnel et contraire aux accords d’Arusha qui avaient ouvert la voie à la fin de la longue guerre civile burundaise (1993-2006).

L’opposition à appelé à des manifestations pacifiques dès dimanche afin de contrer ce qu’elle qualifie de "coup d’État" et contraindre Pierre Nkurunziza à renoncer à cette candidature.

Le gouvernement a de son côté multiplié les mises en garde contre toute tentative de soulèvement et interdit les manifestations à partir de samedi dans tout le pays.

(AFP)