Banque

Côte d’Ivoire : la BID apporte 118 millions d’euros pour le prolongement de l’autoroute du Nord

L'autoroute du Nord, d'une longueur de 230 kilomètres, relie pour le moment Abidjan et Yamoussokro, les capitales économique et politique de la Côte d'Ivoire.

L'autoroute du Nord, d'une longueur de 230 kilomètres, relie pour le moment Abidjan et Yamoussokro, les capitales économique et politique de la Côte d'Ivoire. © Olivier pour J.A.

La Banque islamique de développement (BID) a signé un accord de prêt de plus de 77 milliards de F CFA (118 millions d'euros) avec la Côte d'Ivoire pour le financement du prolongement de l'autoroute du Nord entre la capitale Yamoussoukro et la ville de Tiébissou.

Ahmad Mohamed Ali, le président de la Banque islamique de développement (BID) a signé, le samedi 18 avril, un accord de prêt d’un montant de 77,4 milliards de francs CFA (117,9 millions d’euros) avec Kaba Nialé, la ministre ivoirienne déléguée à l’Économie, rapporte le quotidien ivoirien Le Patriote.

Ce prêt conforme aux normes de la finance islamique est d’un type dit « Istisna’a » souvent utilisé dans le financement de projets d’infrastructures. Il est dédié à l’aménagement d’une partie du prolongement de l’autoroute du Nord entre Yamoussoukro, la capitale de la Côte d’Ivoire, et Bouaké, la deuxième ville du pays. Le financement accordé par la BID concerne plus spécifiquement la construction du tronçon Yamoussokro-Tiébissou (37 kilomètres) de cette autoroute, dont le début avait été programmé au second semestre 2014. L’axe Yamoussokro-Bouaké de ce projet routier, consiste en l’aménagement des 110 kilomètres de route actuelle en une autoroute à 2×2 voies pouvant être étendu à 2×3 voies.

>>>> Lire aussi – Côte d’Ivoire : l’autoroute rejoint Yamoussoukro

Intégration régionale

Le prolongement de cette voie routière contribuera à « la croissance économique de la Côte d’Ivoire et à la transformation sociale [du pays] par l’amélioration quantitative et qualitative de l’infrastructure de transport sur le réseau routier national », a indiqué Kaba Nialé, citée par le quotidien ivoirien. Cette autoroute devrait également renforcer l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest puisqu’à terme, elle doit aboutir à l’établissement d’une connexion routière moderne entre Abidjan, la capitale économique ivoirienne, et Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

La BID avait déjà participé au financement de la première phase de l’autoroute du Nord entre Abidjan et Yamoussokro. En 2013, le groupe de la BID a approuvé près de 2 milliards pour le financement de projets en Afrique, sur une enveloppe de 3,5 milliards de dollars dédiée à ses opérations sur le continent.

Pour aller plus loin :

Ahmad Mohamed Ali : « La finance islamique n’est pas réservée aux musulmans »

Transports : un nouveau turbo dans le moteur ivoirien

La Côte d’Ivoire doit investir un milliard de dollars par an dans son réseau routier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte