Économie

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Le groupe espagnol Pefaco s’apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa ses deux casinos à Dakar, a appris « Jeune Afrique ».

Par
Mis à jour le 24 avril 2015 à 14:06

Francis Perez est le président du groupe Pefaco. DR

Le groupe Pefaco, dont le siège est à Barcelone, se présente volontiers comme le numéro un des salles de jeux en Afrique. Mais Francis Perez, son patron, entend passer la vitesse supérieure. Selon les informations recueillies par Jeune Afrique, après les machines à sous, qu’il commercialise dans sept pays, il s’attaque pour la première fois aux casinos et s’apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa (casinos, hôtels, restaurants, night-clubs) ses deux établissements dakarois : le Café de Rome et le Casino du Cap-Vert.

Ambitions

Ce n’est pas tout ! Perez, qui est de nationalité française mais né à Oran, devrait inaugurer prochainement ses premières salles de jeux au Rwanda. Et il espère en ouvrir d’autres à Lagos, au Nigeria, avant la fin de l’année.

Créé en 1995, Pefaco est présent dans les jeux et loisirs ainsi que l’hôtellerie. En Afrique, le groupe qui compte 3000 employés, est présent au Bénin, au Burkina Faso, au Congo-Brazzaville, en Côte d’Ivoire, au Niger, en RD Congo, au Rwanda et au Togo.

Lire aussi :

L’Espagne s’éveille à l’Afrique