Diplomatie

Grande avancée à Alger dans les négociations inter-libyennes, selon l’ONU

Bernardino Léon, l'émissaire de l'ONU aux négociations d'Alger, le 11 mars 2015.

Bernardino Léon, l'émissaire de l'ONU aux négociations d'Alger, le 11 mars 2015. © Samir Sid

L’émissaire des Nations unies pour la Libye, Bernadino Léon, a estimé mardi que le dernier round des négociations à Alger entre représentants de principaux groupes politiques libyens a été un « grand succès ». Prochaine étape : une rencontre entre les délégués des Parlements rivaux au Maroc.

Bernadino Léon se veut confiant. À en croire le diplomate espagnol, émissaire de l’ONU, "le résultat [du] deuxième round de dialogue [inter libyen] est un grand succès". "Les parties libyennes ont réussi à trouver une position commune sur la majorité des points du projet d’accord présenté par les Nations unies", a-t-il annoncé, le 14 avril à Alger.

>> Lire aussi : Bernardino León, Veni vidi Libye…

Que dit ce projet d’accord ?

"Le document comprend un ensemble d’idées portant sur des mesures sécuritaires et sur le Parlement. La solution doit englober tous ces points", a rapporté un participant au dialogue.

L’ancien vice-président du Conseil national de transition libyen, Abdelhafid Ghoka, a lui déclaré que les négociateurs s’étaient mis d’accord sur "le principe d’un gouvernement composé de personnalités indépendantes, qui ne doivent pas détenir une nationalité autre que libyenne. Nous avons beaucoup pâti de la double nationalité".

"La composition et les prérogatives d’un tel gouvernement doivent encore être discutées", a-t-il ajouté.

Prochaine étape

Selon Abdelhafid Ghoka, le sort des Parlements rivaux, resté en suspens lors de la réunion d’Alger, sera au cœur des discussions au Maroc. Ces discussions doivent avoir lieu à compter de jeudi à Skhirat, selon une source diplomatique à Rabat.

"Les délégations arrivent demain [mercredi] et le dialogue reprendra jeudi, avec l’espoir de déboucher sur du concret", a ajouté la même source sous couvert d’anonymat.

Mohammed Saleh Al-Makhzoum, l’un des responsables du Congrès général national (CGN) – dit Parlement de Tripoli – a confirmé la reprise du dialogue de Skhirat, ville proche de Rabat où deux sessions ont eu lieu le mois dernier. "Notre équipe arrive mercredi afin de débuter un nouveau cycle de pourparlers", a-t-il affirmé.

"Les membres de notre Parlement se réunissent actuellement pour discuter des derniers développements et identifier les points qui seront abordés durant cette nouvelle session", a ajouté Mohammed Saleh Al-Mahzoum.

>> Lire aussi : Tout le monde a son maux à dire en Libye

(Avec AFP)

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte