Économie

Maroc : Karim Zaz condamné à 5 ans de prison ferme

Ancien patron de Wana corporate, Karim Zaz a été condamné à 5 ans de prison ferme dans une affaire de détournements de communications internationales, au Maroc. Sa défense fera appel.

Par
Mis à jour le 14 avril 2015 à 16:27

Karim Zaz s’était reconverti dans l’e-commerce. DR

Le miracle n’a pas eu lieu. Karim Zaz, ex-PDG de Wana Corporate (ancêtre de l’opérateur télécoms Inwi), a été condamné le lundi 13 avril à une peine de 5 ans d’emprisonnement ferme par le Tribunal de première instance de Casablanca. L’entrepreneur marocain, qui a quitté Wana en 2009, était poursuivi pour constitution de bande criminelle, faux et usage de faux, trafic de communications téléphoniques à l’échelle internationale et abus de confiance.

La décision met fin à un suspens entamé depuis juin 2012, date de dépôt d’une plainte par la nouvelle direction d’Inwi pour « détournement d’appels internationaux » avec un préjudice évalué à des millions d’euros. Ses concurrents Maroc Telecom et Méditel, s’estimant également lésés, se sont à son tour engagés dans une procédure judiciaire.

Placé en détention préventive en mars 2014, Karim Zaz, ainsi que onze autres accusés ont écopé de peines allant de 2 à 5 ans de prison. Contacté par Jeune Afrique, Me Amine Lahlou, avocat de Karim Zaz a refusé de commenter le verdict rendu. « Ce qui est certain, c’est que nous allons faire appel de ce jugement », a-t-il martelé.

Dommages

En plus d’amendes allant de 5 000 à 20 000 dirhams, Zaz et ses co-accusés devront s’acquitter de dommages et intérêts qui feront l’objet d’une expertise dont les résultats sont attendus le 1er juillet prochain. « Pour l’heure, aucune saisie n’a été prononcée sur les avoirs de Karim Zaz », précise un de ses proches sous couvert d’anonymat.