Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 20 qui feront le Maroc de demain»

Voir tout le sommaire
Cinéma

Leïla Kilani, cinéaste

L'ancienne journaliste Leïla Kilani, est devenue une cinéaste de renom.

L'ancienne journaliste Leïla Kilani, est devenue une cinéaste de renom. © Véronique Besnard pour J.A

Au Maroc, une nouvelle génération a pris les devants sur des chantiers d’avenir. Jeune Afrique a dressé le portrait de 20 femmes et hommes amenés à jouer, demain, un rôle déterminant dans le royaume. Leïla Kilani, cinéaste, en fait partie.

À 45 ans, Leïla Kilani fait partie de cette nouvelle vague de cinéastes tels que Faouzi Bensaïdi ou Nour-Eddine Lakhmari, qui filment avec brio un Maroc jusqu’alors absent du grand écran.

Non pas celui des cartes postales, mais un pays singulier, complexe et en mouvement, à l’instar des héroïnes de son très applaudi premier long-métrage, Sur la planche (2011), présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Un film haletant où cette ancienne journaliste, passée par la case documentaire à trois reprises – Tanger, le rêve des brûleurs (2002), Zad Moultaka (2003) et Nos lieux interdits (2008) -, raconte avec une précision clinique le destin de quatre jeunes filles qui bataillent pour survivre à Tanger.

 >> Retour au sommaire Les 20 personnalités qui feront le Maroc de demain <<

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte