Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 20 qui feront le Maroc de demain»

Voir tout le sommaire
Cinéma

Leïla Kilani, cinéaste

| Par Jeune Afrique
L’ancienne journaliste Leïla Kilani, est devenue une cinéaste de renom.

L'ancienne journaliste Leïla Kilani, est devenue une cinéaste de renom. © Véronique Besnard pour J.A

Au Maroc, une nouvelle génération a pris les devants sur des chantiers d’avenir. Jeune Afrique a dressé le portrait de 20 femmes et hommes amenés à jouer, demain, un rôle déterminant dans le royaume. Leïla Kilani, cinéaste, en fait partie.

À 45 ans, Leïla Kilani fait partie de cette nouvelle vague de cinéastes tels que Faouzi Bensaïdi ou Nour-Eddine Lakhmari, qui filment avec brio un Maroc jusqu’alors absent du grand écran.

Non pas celui des cartes postales, mais un pays singulier, complexe et en mouvement, à l’instar des héroïnes de son très applaudi premier long-métrage, Sur la planche (2011), présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Un film haletant où cette ancienne journaliste, passée par la case documentaire à trois reprises – Tanger, le rêve des brûleurs (2002), Zad Moultaka (2003) et Nos lieux interdits (2008) -, raconte avec une précision clinique le destin de quatre jeunes filles qui bataillent pour survivre à Tanger.

 >> Retour au sommaire Les 20 personnalités qui feront le Maroc de demain <<

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer