Culture
Les 20 qui feront le Maroc de demain © Jeune Afrique

Cet article est issu du dossier

Les 20 qui feront le Maroc de demain

Voir tout le sommaire
Politique

Mehdi Bensaïd, Président de la commission des Affaires étrangères au Parlement

Au Maroc, une nouvelle génération a pris les devants sur des chantiers d’avenir. Jeune Afrique a dressé le portrait de 20 femmes et hommes amenés à jouer, demain, un rôle déterminant dans le royaume. Mehdi Bensaïd, président de la commission des Affaires étrangères au Parlement, en fait partie.

Par
Mis à jour le 2 avril 2015 à 10:12

A 31 ans, Mehdi Bensaïd, est le plus jeune pésident de la commission parlementaire. © Hassan Ouazzani pour J.A.

À 31 ans, il est le plus jeune président de commission parlementaire. À ce poste, Mehdi Bensaïd commence à tisser de fortes amitiés avec l’Afrique anglophone. Objectif officiel : faire connaître le Maroc. Objectif officieux : pousser ces pays historiquement hostiles à la thèse marocaine sur le Sahara à changer de position.

Le 12 mars, une délégation du Congrès national africain (ANC) conduite par Lindi Rufus Radebe, son homologue sud-africain, et Ntombenhle Perpetua Msiza, la fille du président Zuma, a été reçue par Mehdi Bensaïd et Ilyas El Omari, tous deux membres du Parti Authenticité et Modernité (PAM, opposition).

>> A lire aussi : Quand le PAM fait sa mue.

"Avant la fin de mon mandat, en 2016, je veux placer les députés en amont des grandes décisions politiques", confie-t-il. D’ici là, celui qui doit son poste de député à la liste nationale du PAM (et donc au suffrage indirect) devra construire sa propre légitimité d’élu local. En septembre, il se présentera aux élections communales dans la circonscription de Rabat-Agdal, fief des islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD), bête noire du PAM.

 >> Retour au sommaire Les 20 personnalités qui feront le Maroc de demain <<

156px;" />