Conso & Distribution

Burkina Faso : Pierre Castel obtient la fin de la grève chez le brasseur Brakina

La grève a entraîné un manque à gagner de 2 à 3 milliards de F CFA. © Nadoun Coulibaly

L'industriel français Pierre Castel a négocié un accord avec le personnel du brasseur Brakina mettant fin à une semaine d'arrêt de travail.

Le travail a repris ce mercredi dans les usines de production de boissons alcoolisés de Brasseries du Burkina (Brakina) à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou ainsi que dans les centres de distribution.

Le leader burkinabè, qui produit 4 millions de bouteilles par jour, était paralysé depuis une semaine par une grève du syndicat national des travailleurs des brasseries réclamant une valorisation salariale de 100 % et un programme de travail moins contraignant. Ce mouvement a entraîné des pénuries de bières et d’eau minérale à Ouagadougou et dans certaines régions, occasionnant un manque à gagner de 2 à 3 milliards de F CFA (4,57 millions d’euros).

Ferrmeture

Pierre Castel, patron du groupe français Castel, propriétaire de Brakina et de la Société de distribution des boissons au Burkina Faso (Sodibo) – 137 milliards de F CFA de chiffre d’affaires – a été reçu à Ouagadougou par le président de transition Michel Kafando. « Si on n’arrivait pas à une entente, c’était la fermeture de l’usine. Fort heureusement, un accord a été admis et accepté par tous », explique-t-il à Jeune Afrique.

L’accord prévoit une hausse du salaire de base de 15 % et instaure une prime exceptionnelle pour la reprise du travail équivalant à 50 % de la paie des 560 agents de l’entreprise, ainsi que le renouvellement des contrats de 10 agents licenciés en janvier dernier pour fait de grève.

« C’est un résultat satisfaisant. On a donc accepté de reprendre le travail ce mercredi à 6 heures », indique Djakalidia Sourabié. Ce délégué syndical affirme qu’un nouveau round de négociation est prévu ultérieurement sur la convention d’établissement, qui régit la carrière des agents (prime, indemnité, classification, etc.).

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte