Politique économique

Yves Fernand Manfoumbi : « Ali Bongo Ondimba n’est pas le seul actionnaire et décisionnaire dans Delta Synergie »

Yves Fernand Manfoumbi a été directeur général du Budget jusqu'en 2014. © CamilleMillerand-JA

Chute des ressources publiques, livre de Raymond Ndong Sima, poids de Delta Synergie - holding de la famille Bongo - dans l'économie gabonaise et avancement du plan Gabon émergent... Yves Fernand Manfoumbi, directeur de l'Agence nationale des grands travaux d'infrastructures et coordinateur du Plan stratégique Gabon émergent, a répondu aux questions de "Jeune Afrique" et "RFI".

Directeur général du Budget jusqu’en 2014, Yves Fernand Manfoumbi, 45 ans, reste un homme clé de la politique économique gabonaise. Il pilote désormais à la fois les grands travaux et l’exécution du Plan stratégique Gabon émergent. Alors que son pays souffre de la baisse des cours du pétrole et de grèves à répétition, il s’exprime sur les grands sujets du moment.

La chute du baril

« Les ressources publiques diminuent fortement mais il n’y a pas de véritable problème de trésorerie. Nous réduisons les dépenses qui n’ont pas un impact visible, comme certaines dépenses de fonctionnement de l’administration. Nous avons aussi comprimé les dépenses d’investissement de 1 000 milliards de FCFA [environ 1,5 milliard d’euros] à  600 milliards. En cette période délicate, nous devons nous montrer audacieux et saisir notre chance. »

Le livre de l’ex-Premier ministre Raymond Ndong Sima

« Je ne partage pas son point de vue. Il parle de violation de l’état de droit, dit que les procédures de gestion des commandes publiques ne sont pas respectées. Il a été chef du gouvernement pendant vingt-trois mois. S’il avait été courageux, il aurait dû démissionner. Les procédures sont claires et elles sont appliquées. »

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview :

 

Une émergence tardive ?

« Notre pays s’est doté d’une vision de développement avec le plan Gabon Emergent. L’année 2009 a marqué une rupture : nous nous efforçons de tirer parti de notre potentiel. Regardez Eramet [groupe minier et métallurgique français] : pendant cinquante ans, il n’a pas mené une politique de transformation locale du manganèse. Depuis 2014, il s’y est mis. »

Le poids de Delta Synergie, holding de la famille Bongo

« Nous sommes dans un pays libéral et le droit des affaires ne s’oppose pas à ce qu’une famille possède des participations dans une entreprise. Delta Synergie n’est pas né avec Ali Bongo Ondimba. Il n’en est pas le seul actionnaire et décisionnaire. Il s’inscrit dans une dynamique de rupture et je ne le vois pas approuver que Delta Synergie puisse s’approprier une partie de l’activité économique. »

Propos recueillis par Frédéric Maury (J.A.) et Jean-Pierre Boris (RFI) 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte