Transports

Air Algérie dévoile son programme d’expansion en Afrique

Air Algérie disposera d'ici à 2017 d'une flotte de 59 appareils. © AFP / Patrick Kovarik

Air Algérie entend ajouter treize nouvelles destinations internationales à son réseau de dessertes d'ici à 2017, dont une dizaine en Afrique, notamment Marrakech, Addis-Abeba, Douala, Libreville et Cotonou.

Prenant la parole à l’occasion d’un forum organisé par le quotidien algérien Liberté, le lundi 6 avril à Alger, Mohamed Salah Boultif, PDG d’Air Algérie, a dévoilé les contours du plan d’expansion du transporteur aérien à l’horizon 2017. Selon les informations rapportées par l’agence de presse nationale APS, Air Algérie entend « ouvrir treize nouvelles lignes internationales d’ici fin 2017 vers les États-Unis, l’Afrique et l’Europe.

D’ici à début 2016, le transporteur algérien compte créer de nouvelles lignes depuis Alger vers Addis-Abeba (Éthiopie) et N’Djamena (Tchad). Au cours de l’année prochaine, six autres destinations devraient être couvertes depuis son hub dans la capitale algérienne : New York (États-Unis), Libreville (Gabon), Douala et Yaoundé (Cameroun), Marrakech (Maroc) et Venise (Italie).

En 2017, des liaisons vers Conakry (Guinée), Banjul (Gambie), Cotonou (Benin) et Lomé (Togo) devraient voir le jour. Une deuxième ligne Alger-Istanbul devrait être ouverte d’ici à la fin 2015, a annoncé Mohamed Salah Boultif. Depuis Alger, Air Algérie couvre aujourd’hui plus de 70 destinations, dont les deux tiers sont à l’international. En Afrique, l’opérateur algérien dessert une dizaine de pays, notamment la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Maroc et la Mauritanie.

Filiales

Le transporteur algérien, qui s’est engagé mi-2012 dans un plan de développement quinquennal de plusieurs centaines de millions d’euros, réfléchit à la création de quatre filiales en charge des « fonctions connexes au transport aérien » : opérations de catering (prestations relatives au confort des passagers), de cargo (transport de marchandises), de handling (opérations au sol) et de maintenance.

La filiale dédiée au catering, a dévoilé Mohamed Salah Boultif, est entrée en phase pilote en janvier dernier. Celle consacrée au transport de marchandises pourrait être opérationnelle dès septembre 2016, après réception de deux Boeing 737-700C (cargo).

Ces deux avions font partie du vaste programme d’acquisition lancé par la compagnie algérienne en janvier 2014. Air Algérie avait annoncé son intention d’ajouter 16 appareils à sa flotte, parmi lesquels trois Airbus A330-200, trois ATR 72-600 et huit Boeing 737-800 Next Generation. Le jeudi 2 avril dernier, Air Algérie a receptionné le premier A330-200 de cette commande. La compagnie devrait ainsi disposer de 59 avions à la fin de l’année 2016 contre 44 début avril 2015.

Selon les chiffres avancés par Mohamed Salah Boultif, Air Algérie a réalisé un chiffre d’affaires de 77,1 milliards de dinars (environ 720 millions d’euros) contre 69,9 milliards de dinars enregistrés un an plus tôt. L’opérateur aérien a transporté 5,2 millions de passagers l’an dernier, contre 4,8 millions en 2013.

>>>> Lire aussi – Algérie – Maroc : par la voie des airs, c’est compliqué et cher

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte