Energie

Énergie : de nouvelles « Bluezones » au Bénin et au Niger

La Bluezone de Niamey a été inaugurée par le président Mahamadou Issoufou et l'homme d'affaires français Vincent Bolloré le 7 avril 2015. © www.niger2020.com

Après Conakry et Lomé, c'est au tour de Cotonou et de Niamey d'accueillir les "Bluezones" de Bolloré, premiers jalons d'une offensive pour la promotion des solutions énergétiques décentralisées du groupe français.

La « Bluezone » de Cotonou, située dans le quartier Zongo, a été inaugurée le lundi 6 avril en présence de Vincent Bolloré, le PDG du groupe Bolloré à l’origine du projet, et du président béninois Thomas Boni Yayi. Le lendemain, l’homme d’affaires français s’est rendu à Niamey, dans le quartier de l’Hippodrome, pour participer, en présence du président nigérien Mahamadou Issoufou, au lancement de la deuxième « Bluezone » du pays, après celle de la ville de Dosso, située à 140 km au sud-est de la capitale.

>>> Lire aussi : Bolloré va investir 1 milliard d’euros dans la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey

Ces plateformes se veulent des espaces multifonctionnels alimentés en électricité grâce aux solutions de stockage d’énergie solaire développées par le groupe Bolloré. Alimentées en eau potable et couvertes par un réseau d’accès à internet sans-fil, elles disposent notamment d’un centre de santé, d’une salle de spectacle et des terrains de sport.

L’installation de ces espaces est l’occasion, pour le groupe français, de mettre en avant la gamme de solutions énergétiques décentralisées qu’il développe et qui comprend des « Bluehouses », des maisons autonomes en énergie, ou encore les « Bluebus », entrés en activité en 2013 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et à Yaoundé, au Cameroun.

>>>> Pour aller plus loin : Bolloré voit l’Afrique en bleu

De fait, le Bénin et le Niger ne sont pas les premiers pays d’Afrique de l’Ouest à bénéficier des « Bluezone » du groupe français. Bolloré a inauguré, en avril 2014, celle de Cavavéli, située dans la capitale togolaise, Lomé. Deux mois plus tard la ville de Conakry, en Guinée, accueillait elle aussi, sa « Bluezone ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte