Société

Le pape François exprime son soutien au peuple nigérian frappé par les violences

Le pape François a manifesté son soutien aux populations du Nigeria frappées par les violences terroristes à travers une lettre adressée mardi aux évêques du pays.

Mis à jour le 17 mars 2015 à 19:31

Le pape François assure les évêques du Nigeria de sa proximité. © Vicenzo Pinto / AFP

Le Nigeria fait face à "de nouvelles et violentes formes d’extrémisme et de fondamentalisme, sur des bases ethniques, sociales et religieuses", a déploré le pape François dans une lettre pastorale adressée le 17 mars aux évêques et à la population du pays.

Dans cette correspondance, le souverain pontife appelle en particulier "les prêtres, les religieux et les religieuses, les missionnaires et les catéchistes qui, malgré les sacrifices indicibles, n’ont pas abandonné leur troupeau, mais sont restés à son service, bons et fidèles annonciateurs de l’Evangile" à ne pas se lasser de faire du bien. 

>> Lire aussi  Mgr Kaigama : "On ne peut pas compter sur le gouvernement nigérian pour lutter contre Boko Haram"

Si le chef de l’Église catholique ne mentionne à aucun moment le groupe terroriste islamiste Boko Haram, son message veut encourager les destinataires à poursuivre la recherche d’une solution par la tolérance. "Avec persévérance et sans découragement allez de l’avant sur le chemin de la paix ! Accompagnez les victimes ! Secourrez les pauvres ! Éduquez les jeunes ! Soyez les promoteurs d’une société plus juste et solidaire !".

Les attaques de Boko Haram prennent pour cible "aussi bien des chrétiens que des musulmans", a rappelé François, dénonçant le fait que de nombreux Nigérians aient été "tués, blessés, mutilés, séquestrés et privés de leurs proches, de leurs terres, des moyens de subsistance, de leur dignité, de leurs droits".

Le pape se rendra pour la première fois en Afrique "si tout va bien"  vers la fin de l’année 2015. Cette tournée devrait le mener en Ouganda et en Centrafrique.