Politique

Tunisie : l’État islamique revendique l’attaque contre le musée du Bardo

Par
Mis à jour le 19 mars 2015 à 16:22

Dans un enregistrement audio diffusé jeudi sur internet, l’État islamique a renvendiqué l’attaque terroriste contre le musée du Bardo à Tunis.

Dans cet enregistrement diffusé jeudi 19 mars, l’État islamique (EI) mentionne le nom de deux "chevaliers du califat, Abou Anas al-Tounsi et Abou Zacharia al-Tounsi", qui seraient ceux des terroristes. Daesh affirme que les deux assaillants étaient Tunisiens et que la cible de l’attaque était bien le musée Bardo, "l’un des foyers des infidèles en Tunisie musulmane", et non le Parlement tunisien situé juste à côté. Le groupe menace de nouvelles attaques.

"Ils étaient munis d’armes automatiques et de bombes et sont parvenus à assiéger un groupe de ressortissants des pays croisés (…) semant la terreur dans le coeur des infidèles. (…) Ce que vous avez vu, ce n’est que le début. Vous n’allez jouir ni de sécurité ni de paix", poursuit l’enregistrement.

>> Lire aussi : que sait-on des deux terroristes du musée du Bardo ?

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a identifié les deux assaillants comme étant Yassine Abidi et Saber Khachnaoui. Ce dernier serait originaire de Kasserine et était porté disparu depuis 3 mois. Il aurait récemment appelé ses parents depuis une carte SIM irakienne. Le père de Khachnaoui a contacté les autorités pour les en informer.

Le bilan officiel de l’attaque est de 20 étrangers et un Tunisien tués, selon le ministre de la Santé Said Aïdi. Treize d’entre eux ont été identifiés, dont trois Japonaises et deux Français.

(Avec AFP)