Politique

Robert Mugabe en visite d’État en Algérie

Robert Mugabe à Alger, le 24 mars, avec Abdelkader Bensalah. © Sidjali Djarboub/AP/SIPA

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

Ce n’est pas tous les jours que deux illustres figures des libérations nationales africaines se rencontrent. Aujourd’hui très contestés chez eux et au-delà de leurs frontières, Abdelaziz Bouteflika et Robert Mugabe, respectivement 78 et 91 ans, vont se retrouver pour "intensifier les échanges dans tous les domaines entre leurs deux pays", selon le communiqué de la présidence algérienne.

Ce déplacement s’inscrit notamment dans le cadre de la présidence de l’Union africaine que Robert Mugabe assure depuis la fin janvier. Le chef de l’État zimbabwéen a été accueilli à son arrivée, le 24 mars, à l’aéroport international Houari Boumédiene par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, rapporte l’agence officielle algérienne, APS.

Des relations étroites depuis la libération du Zimbabwe

Dans un communiqué, la présidence de la République algérienne souligne que les deux pays sont "unis par des relations exemplaires de fraternité et de solidarité depuis l’indépendance du Zimbabwe en 1980".

>> Lire aussi : Robert Mugabe, l’homme qui n’aimait pas les Blancs

La lutte commune contre le colonisateur a longtemps rapproché le FLN algérien et le parti de Mugabe. En 1973, Houari Boumédiène, alors à la tête de l’Algérie indépendante depuis 11 ans, avait organisé le Sommet des non-alignés à Alger. Ce dernier avait offert tout son soutien aux mouvements de libération – dont la Zanu-PF zimbabwéenne. Un soutien indéfectible jamais démenti, et que Robert Mugabe se plaît à rappeler à l’envi.

En janvier dernier, lors de son discours devant le sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine à Addis Abeba, Robert Mugabe avait rendu un vibrant hommage à plusieurs pays africains qui ont contribué à la libération du continent  et avait particulièrement "insisté sur le rôle de l’Algérie qui était sur la ligne de front avec les Africains".

>> Lire aussi : Ces présidents de l’Union africaine qui font polémique

(Avec agences)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte