Politique

Nigeria : le gouvernement décrète la fermeture des frontières jusqu’au 28 mars

| Par
Goodluck Jonathan lors d'un voyage en Côte d'Ivoire, en mars.

Goodluck Jonathan lors d'un voyage en Côte d'Ivoire, en mars. © Issouf Sanogo / AFP

Le gouvernement nigérian a annoncé mercredi la fermerture des frontières du pays jusqu’aux élections générales prévues samedi. Une décision prise selon le communiqué pour permettre un déroulement pacifique du scrutin.

Le communiqué signé le 25 mars par le secrétariat permanent du ministère nigérian de l’Intérieur indique que "le président Goodluck Jonathan a approuvé la fermeture de toutes les frontières du mercredi 25 mars au samedi 28 mars inclus à minuit pour permettre un déroulement paisible des élections".

Le texte demande aux services de l’immigration de prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que des Étrangers ne puissent pas participer au processus en cours.

Les élections générales qui doivent se tenir le 28 mars sont classées à hauts risques par les observateurs notamment en raison de la menace des actions terroristes du groupe islamiste Boko Haram.  

>> Lire aussi : Nigeria : des centaines d’enfants à nouveau enlevés par Boko Haram
                         Le Nigeria est-il prêt pour les élections ?
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte