Politique

Mali : le Mujao revendique le meurtre d’un employé du CICR près de Gao

Drapeau du CICR.

Drapeau du CICR. © AFP/PATRICK BAZ

Le Mujao a revendiqué lundi l'attaque dans le Nord-Mali d'un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans laquelle un chauffeur a été tué.

Dans un bref entretien téléphonique avec un journaliste de l’AFP à Bamako, Abou Walid Sahraoui, du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a déclaré : "Avec l’aide de la main d’Allah, nous avons tué à côté de Gao, en terre musulmane, un chauffeur qui travaillait pour l’ennemi".

>> Lire aussi : "Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe"

Le CICR avait auparavant confirmé la mort d’un de ses chauffeurs près de Gao, dans un communiqué publié lundi après-midi. Un membre de la Croix-Rouge malienne a également été blessé mais ses jours ne sont pas en danger. "L’employé décédé était parti de Gao au volant du camion qu’il conduisait jusqu’à Niamey, au Niger, d’où il devait rapporter du matériel médical", a expliqué Yasmine Praz Dessimoz, chef des opérations du CICR en Afrique du Nord et de l’Ouest.

"Marqué de l’emblème du CICR"

Les circonstances exactes de l’attaque ne sont pas clairement connues au stade actuel, mais "le camion était clairement marqué de l’emblème du CICR", a-t-elle également précisé. Une source militaire africaine au sein de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) et un humanitaire joint à Gao ont confirmé l’attaque qui, selon eux, s’est déroulée entre Gao et Ansongo (à moins de 100 km au sud-est Gao).

"Le camion allait effectivement de Gao à Niamey pour s’approvisionner en médicaments pour l’hôpital de Gao. Le principe est que chaque heure, le camion donne des nouvelles par radio, et à 45 km de Gao, l’attaque s’est déroulée", a affirmé l’humanitaire, sans plus de détails. La source militaire à la Minusma a quant à elle estimé que l’assaut, qui a été mené par au moins six terroristes, avait été bien préparé. "Des coups de feu ont été tirés", a-t-elle dit, confirmant le décès du chauffeur du camion.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte