Politique

Yémen : des dizaines de civils tués dans des frappes de la coalition arabe

Par
Mis à jour le 31 mars 2015 à 12:57

Une frappe aérienne de la campagne militaire arabe au Yémen a touché, lundi, un camp de déplacés situé dans le nord-ouest du pays. Des dizaines de civils ont été tués. Depuis cinq jours, la coalition tente de venir à bout des rebelles chiites soutenus par l’Iran.

Le raid aérien de la coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite, lundi 30 mars, a fait au moins 40 morts et 200 blessés, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Ce bilan est le plus lourd enregistré depuis le début de l’opération contre les chiites Houthis, jeudi dernier.

Le camp d’Al-Mazrak, où se trouvent les déplacés, est situé à moins de dix kilomètres d’une base militaire, selon des sources de l’administration locale. L’accès a été difficile pour les ambulances en raison des bombardements de la coalition sur la route qui mène au camp. 

>> Lire aussi : Au Yémen, le jihad des Saoud

Depuis 2009, des Yéménites déplacés par les combats entre les Houthis et le gouvernement central y ont trouvé refuge. Et 500 nouvelles familles y sont arrivées ces deux derniers jours.

Réinstaller un gouvernement légitime

Le porte-parole de la coalition, Ahmed Assiri, a indiqué lors d’un point de presse à Ryad que les dernières frappes avaient ciblé des dépôts de missiles balistiques.

"L’objectif final de l’opération est de réinstaller un gouvernement légitime et de relancer le processus politique", a affirmé un diplomate du Golfe pour souligner la fermeté de la coalition.

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, qui avait dû se réfugier à Aden après la prise de Sanaa par les Houthis en février, est actuellement à Ryad. Il y a reçu le soutien de la Ligue arabe dimanche.

(Avec AFP)