Économie

Les candidats à la présidence de la BAD : Jalloul Ayed, 64 ans, Tunisie

Jalloul Ayed, président de Med Confederation, ancien ministre tunisien des Finances, est candidat à la présidence de la Banque africaine de développement.

Par
Mis à jour le 18 mars 2015 à 10:41

Jalloul Ayed, le président de Med Confederation et ancien ministre tunisien des Finances, est l’un des premiers à avoir annoncé sa candidature à la tête de la BAD © ONS ABID.

Il est l’un des premiers à avoir annoncé son intention de briguer la présidence de la BAD. Jalloul Ayed fait de l’intégration économique de l’Afrique, de la promotion des PME, de la réforme du système financier et de la mobilisation des marchés de capitaux les principaux points de son programme pour le continent.

Titulaire d’un master en économie de l’université du Maryland (États-Unis), il fait ses armes chez CitiBank en tant que vice-président avant de rejoindre la Banque marocaine pour le commerce extérieur (BMCE) – où il assure les fonctions d’administrateur et de directeur général et dont il encourage le développement au Sénégal et au Cameroun.

>>>> Lire aussi BAD : l’hypothèse Jalloul Ayed

En janvier 2011, le Premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, lui confie le portefeuille des Finances dans le gouvernement d’union nationale qu’il vient de former – poste qu’il occupera jusqu’en décembre de la même année. Depuis 2013, il préside l’organisation Med Confederation, qui promeut la coopération, l’intégration économique et les échanges entre les pays riverains de la Méditerranée.