Économie

Les candidats à la présidence de la BAD : Akinwumi Adesina, 55 ans, Nigeria

Akinwumi Adesina, ministre niégrian de l’Agriculture et du Développement rural, est candidat à la présidence de la Banque africaine de développement.

Par
Mis à jour le 18 mars 2015 à 10:41

Akinwumi Adesina, le ministre nigérian de l’Agriculture et du développement rural, a permis à son pays de battre des records en matière de production agricole © Youtube.

On le dit ambitieux et très compétent. Et dans sa campagne, Akinwumi Adesina peut compter sur deux VRP de luxe. Ngozi Okonjo-Iweala, ministre nigériane des Finances, également chargée de la coordination des politiques économiques, l’a récemment décrit dans les colonnes de « Jeune Afrique » comme « un candidat de grande qualité, aussi bon sur les questions d’agriculture que d’infrastructures et de finances ».

>>>> Lire aussi – Ngozi Okonjo-Iweala : « Les gens ont une perception tellement injuste du Nigeria ! »

Et Aminu Wali, ministre des Affaires étrangères, est allé solliciter en sa faveur le soutien de l’Allemagne. Docteur en agronomie, diplômé de l’université Purdue aux États-Unis, il a permis à son pays de battre des records en matière de production agricole ces dernières années grâce à une réforme réussie du système de financement de l’agriculture. Mais depuis qu’il a décidé de se lancer dans la course pour la tête de la BAD, cet ancien vice-président de l’Alliance pour la révolution verte en Afrique a adapté son discours à l’échelle continentale.

Défendant régulièrement ce qui peut être considéré comme son programme, un livre intitulé Libérer le potentiel africain pour la croissance et la prospérité. « L’Afrique a les moyens de nourrir le monde entier », affirmait-il à « The Africa Report » l’année dernière.