Économie

Le Cameroun veut construire dix nouvelles unités de transformation de cacao

Par
Mis à jour le 17 mars 2015 à 12:03

La Cameroun prévoit de doubler ses capacités de transformation du cacao en créant dix nouvelles unités de traitement.

Le Cameroun souhaite porter ses capacités de transformation du cacao à 30 % de sa production, soit 70 000 tonnes par an, a déclaré Bruno Ntakeu, sous-directeur en charge de cette branche au ministère du Développement industriel, rapporte Reuters. À cette fin, le pays projette d’installer dix nouvelles unités de traitement du cacao, qui devraient disposer ensemble d’une capacité de transformation de 15 tonnes par jour, soit 36 000 tonnes par an.

Stimuler la transformation locale

« L’objectif est de stimuler la transformation locale en créant de nouvelles unités de transformation industrielle dans les principales régions productrices de cacao du Cameroun », a expliqué Bruno Ntakeu. Le Cameroun a produit 209 905 tonnes de fèves de cacao durant la saison 2013/14 mais n’en a transformé que 32 700 tonnes.

>>>> Lire aussi – Cameroun : la production cacaoyère baisse de 19 000 tonnes 

Le projet du Cameroun reste assez imprécis. Le coût de la construction des dix unités est estimé à 3,2 milliards de francs CFA (5,2 millions de dollars). Un montant qui semble extrêmement bas comparé aux 75 millions de dollars investis par Olam pour la construction de son usine de transformation de San Pedro, en Côte d’Ivoire. Aussi, ni les échéances du projet ni les modalités de son financement n’ont, pour l’instant, été dévoilées.

Sixième producteur de cacao au monde, le Cameroun compte aujourd’hui trois entreprises actives dans le traitement des fèves de cacao : Sic Cacaos, détenue par le suisse Barry Callebaut, Chococam, filiale du sud-africain Tiger Brands, et une filiale du marocain Compagnie chérifienne de chocolaterie.

>>>> Lire aussi – Cacao : « L’Afrique de l’Ouest restera la première zone de production mondiale »

(Avec Reuters)