Économie

Tidjane Thiam : portrait d’un précurseur

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16:31

Premier Noir à avoir dirigé un géant de la City – l’assureur Prudential -, le Franco-Ivoirien a été nommé à la tête de l’un des plus grands groupes bancaires au monde, Credit Suisse. Portrait d’un précurseur.

Frapper là où personne ne l’attend. C’est définitivement devenu la spécialité de Tidjane Thiam. Le 1er juillet, à quelques jours de ses 53 ans, le Franco-Ivoirien prendra les rênes du Crédit suisse, l’un des plus grands groupes bancaires au monde et la deuxième de la place helvétique par sa capitalisation boursière. Il deviendra ainsi le premier Africain à diriger une institution financière de cette taille (1 200 milliards d’euros d’actifs sous gestion). Encore une première pour ce petit-neveu du défunt président ivoirien Félix Houphouët-Boigny, auquel il est lié par sa mère.

Tidjane Thiam a toujours été en tête : premier au concours général de mathématiques en 1980 ; premier ingénieur ivoirien de l’École polytechnique de Paris, dont il est sorti major de promo ; premier Noir à diriger une multinationale du FTSE 100, l’équivalent britannique du CAC 40 français, en prenant la tête de