Télécoms

MTN : forte croissance des services de données en 2014

En Côte d'Ivoire, le service MTN Money a gagné 74,3 % d'utilisateurs de plus en un an, pour atteindre 2,6 millions d'usagers fin décembre.

En Côte d'Ivoire, le service MTN Money a gagné 74,3 % d'utilisateurs de plus en un an, pour atteindre 2,6 millions d'usagers fin décembre. © Olivier pour J.A.

En 2014, le groupe télécoms sud-africain a vu ses revenus tirés des services de données croître de plus de 30 %. Ils représentent désormais près d’un cinquième de son chiffre d’affaires annuel.

Durant l’année écoulée, l’opérateur télécoms sud-africain MTN a vu son chiffre d’affaires croître de 6,4 % à 146,15 milliards de rands (10,34 milliards d’euros) et son excédent brut d’exploitation (Ebitda) progresser de 10,2 % à 65,5 milliards de rands, pour une marge Ebitda de 44,8 %. Le géant sud-africain, présent dans 18 pays africains, a vu son parc d’abonnés grimper de 7,5 % à 223,4 millions de clients.

Marchés

C’est au Nigeria, 1er marché de MTN avec 59,9 millions de clients – devant l’Iran (44 millions) et l’Afrique du Sud (28 millions) – que le groupe télécoms a enregistré la plus forte percée en 2014, avec un chiffre d’affaires de 53,9 milliards de rands (+12,1 %). En Côte d’Ivoire (8 millions d’abonnés) et au Cameroun (9,7 millions d’abonnés), les deux plus gros marchés francophones de MTN, le sud-africain a vu ses revenus progresser de 17,1 % et de 19 % respectivement.

Il faut noter toutefois le poids considérable des effets de change sur les résultats publiés par l’opérateur sud-africain. La croissance organique (en devises constantes) pour l’ensemble du groupe est de seulement 3,2 % en 2014. Au Nigeria elle est de 3,7 %. Au Ghana, MTN enregistre un chiffre d’affaires en recul de 13,5 % à 7,15 milliards de rands, alors que ses revenus en cédis ont crû de 13,8 %…

Data

MTN se montre satisfait de ces performances et les attribue, en grande partie, à sa politique de réduction des coûts, notamment via l’externalisation de la gestion de ses tours télécoms, à des « offres commerciales ciblées » mais également à la forte progression des services de données mobile (data).

En 2014, les revenus issus de ce segment ont augmenté de 33,2 % à 27,3 milliards de rands, ils représentent désormais près d’un cinquième (18,7 %) du chiffre d’affaires annuel de MTN.

Le chiffre d’affaires en devises constantes de la data a crû de 28,3 % au Nigeria, de 123 % au Ghana, de 35,4 % au Cameroun et de 33,7 % en Côte d’Ivoire. Dans ce pays, le service MTN Money comptait 2,6 millions d’usagers fin décembre, soit une hausse de 74,6 % sur un an, résultat d’un accord conclu par le groupe sud-africain et son concurrent Airtel permettant les transferts de fonds sur mobile entre leurs abonnés en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Fin décembre 2014, le groupe sud-africain dénombrait 101,2 millions d’usagers de ses services de données mobiles et comptait 51,9 millions d’appareils munis de la technologie 3G sur son réseau, une hausse de 30,4 % sur un an.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte