Santé

Le Liberia annonce ne plus avoir aucun malade d’Ebola dans ses centres de traitement

| Par Jeune Afrique
Des soignants autour du cadavre d'une victime d'Ebola.

Des soignants autour du cadavre d'une victime d'Ebola. © AFP

Le gouvernement du Liberia a annoncé jeudi ne plus avoir de malades d’Ebola sous traitement dans ses centres de soin. Mais le pays n’est pas encore à l’abri d’une reprise de l’épidémie.

Mis à jour à 15h53.

La rémission est-elle proche au Liberia ? La dernière patiente suivie pour Ebola, Beatrice Yordoldo, a quitté jeudi 5 mars le centre de traitement où elle était soignée dans la banlieue de Monrovia. Selon le vice-ministre libérien de la Santé, Tolbert Nyenseah, présent sur place, elle était "le dernier cas confirmé d’Ebola dans tout le pays".

Dans son dernier bilan publié mercredi 4 mars, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déjà annoncé qu’aucun nouveau cas d’Ebola n’avait été enregistré dans le pays la semaine dernière, celle du 23 février au 1er mars – une première depuis le 26 mai 2014.

>> À lire : le Favipiravir ou Avigan, une vraie piste thérapeutique contre Ebola ?

Sierra Leone et la Guinée toujours touchés

selon le dernier bilan de l’OMS, l’épidémie a déjà fait 9 807 morts sur 23 969 cas enregistrés dans neuf pays. Au Liberia, 4 117 personnes sont décédées sur 9 249 personnes contaminées. Lors du pic de l’épidémie dans ce pays, il y a six mois, environ 300 nouveaux cas étaient enregistrés par semaine.

L’épidémie n’est cependant pas finie. Dans les deux autres pays les plus touchés, la Sierra Leone et la Guinée, 132 nouveaux cas ont été confirmés la semaine dernière.

>> Lire aussi : à Bruxelles, les pays les plus touchés par Ebola demandent un "plan Marshall" pour se relever

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte