Immigration

L’Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d’Afrique par la mer

Une embarcation de migrants clandestins au large de l'Italie. © AFP

Le nombre de migrants clandestins qui ont traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à l’an dernier. Un bond spectaculaire qui s’explique, entre autres, par la situation chaotique en Libye.

En janvier et février 2015, quelque 7 882 migrants en provenance d’Afrique ont débarqué sur les côtes italiennes, contre 5 512 l’année précédente. Il s’agit d’une hausse considérable de 43 %, selon les chiffres officiels du ministère italien de l’Intérieur. En 2014, plus de 165 000 migrants clandestins avaient débarqué sur les côtes italiennes. Un record qui pourrait être facilement battu en 2015…

Car les tentatives d’immigration clandestine se multiplient. En moins de 24 heures mardi, 7 opérations de secours ont été menées par les garde-côtes italien : 941 migrants ont été sauvés dans le canal de Sicile, entre la grande île italienne et la côte de l’Afrique du nord.

Un record de migrants secourus en février

Pour la seule journée du dimanche 15 février, les secours italiens ont sauvé 2 164 migrants en provenance des côtes libyennes en direction de l’Europe via l’Italie. Une vaste opération de sauvetage au large de l’île de Lampedusa avait permis de recueillir sains et saufs tous les migrants répartis dans douze canots de fortune. Cette journée fut un record puisque la moyenne journalière des derniers mois se chiffre à 400.

Deux jours plus tôt, le 13 février, 600 autres migrants avaient été secourus tout près des côtes de la Libye alors que 330 autres ont perdu la vie.

>> Lire aussi : Méditérannée : afflux sans précédent de migrants en provenance de la Libye

Cette hausse du nombre de migrants coïncide avec le chaos qui règne comme jamais en Libye, pays dirigé par deux gouvernement rivaux. Les passeurs profitent de cette situation pour multiplier les voyages en direction de l’Europe. Un marché très lucratif pour ces derniers, mais souvent mortel pour les migrants.

>> Pour aller plus loin Immigration : mort à crédit en Méditérranée

(Avec AFP) 

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte