Conso & Distribution

Côte d’Ivoire : L’Oréal et CFAO confirment leur association

| Par Jeune Afrique
Le marché des cosmétiques en Afrique croît de 8 à 10% par an.

Le marché des cosmétiques en Afrique croît de 8 à 10% par an. © Finbarr OReilly/Reuters

Révélé par Jeune Afrique il y a quelques semaines, le rapprochement entre le groupe de distribution panafricain CFAO et le géant mondial des cosmétiques L’Oréal a été officialisé. Le protocole d’accord concerne la production et la distribution de produits cosmétiques en Côte d’Ivoire.

C’est un pas supplémentaire dans la stratégie de diversification du groupe panafricain de distribution CFAO et un nouvel élément dans la conquête commercial de L’Oréal : les deux parties ont annoncé le 6 mars en fin de journée la signature d’un protocole d’accord de production et de distribution de produits cosmétiques en Côte d’Ivoire. Confirmant des éléments révélés par Jeune Afrique il y a quelques semaines.

Outil industriel

Selon les termes du communiqué diffusé, CFAO sera le distributeur exclusif des marques mondiales grand public de L’Oréal en Côte d’Ivoire et cet accord permettra à L’Oréal d’accélérer la présence et le développement de ses marques de soins capillaires et du corps en Côte d’Ivoire avec un outil industriel adapté.

« Le partenariat de distribution et de production avec CFAO est une opération stratégique pour le groupe L’Oréal en Côte d’Ivoire et en Afrique francophone de l’Ouest. La Côte d’Ivoire est l’un des marchés en forte croissance, où les consommateurs sont attachés aux produits de beauté. Il est important pour L’Oréal d’accroître sa présence sur ces marchés porteurs », a déclaré Geoff Skingsley, directeur général de la zone Afrique Moyen-Orient du groupe de cosmétiques, qui a fait de l’Afrique l’une de ses priorités de développement, ciblant en priorité l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Kenya.

Diversification

CFAO, qui vient d’annoncer des résultats annuels stables malgré un très net repli de ses ventes automobiles, noue ici une nouvelle alliance qui lui permettra de développer encore son troisième pilier stratégique : la distribution de produits de grande consommation. Richard Bielle, président du directoire du groupe, s’est félicité de ce partenariat soulignant que « notre stratégie en Afrique de l’Ouest est d’offrir aux grandes marques internationales un outil de production et de distribution adapté aux marchés qu’elles veulent conquérir. » Dans le domaine des biens de grande consommation, CFAO est ainsi allié à Carrefour (pour le développement de grandes surfaces), Pernod Ricard, Ferrero, BIC ou encore Heineken (au Congo).

Le communiqué de presse de CFAO et L’Oréal ne fait en revanche aucune mention à l’acquisition de la PME ivoirienne Sicobel, révélée par Jeune Afrique dans le même article. Selon des informations confirmées, CFAO doit en effet (dans le cadre de son partenariat avec le géant des cosmétiques) acquérir cette PME (environ 3,8 millions d’euros de revenus) qui fabriquait jusqu’ici dans son usine d’Abidjan les produits L’Oréal et les distribuait.

>>>>>>>>>>> Lire aussi notre grand article sur le boom du marché des cosmétiques, et ses difficultés <<<<<<<<<<<

 

Les multinationales qui se disputent le marché (données 2013).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte