Politique

Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’Guessan, celui qui voulait être calife

Par
Mis à jour le 4 mars 2015 à 17:30

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture… Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d’Ivoire.

Quelle année pour Pascal Affi N’Guessan ! En maintenant sa candidature à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI) tout en combattant celle déposée au nom de Laurent Gbagbo, le natif de Bouadikro (Est) aura fait preuve d’une fermeté que peu soupçonnaient. Et fait éclater au grand jour un conflit latent depuis plusieurs mois au sein de la formation de l’ancien président.

>> Voir notre infographie "Duel Affi-Gbagbo : qui soutient qui ?"

Libéré en août 2013 après plus de deux ans de détention dans le Nord, Affi N’Guessan, 62 ans, a hérité d’un parti en pleine reconstruction. Partisan du dialogue avec le pouvoir, cet ingénieur des télécoms estime que la survie du FPI, qu’il dirige depuis 2001 et dont il est membre depuis la fin des années 1980, dépend de son retour dans le jeu démocratique. Sans doute se dit-il, aussi, qu’après avoir été ministre de l’Économie (1999-2000) puis Premier ministre (2000-2003) l’heure est venue pour lui de briguer la magistrature suprême.

Voir aussi les autres portraits du dossier