Culture

Côte d’Ivoire : Lassane Zohoré, le poil à gratter

Par
Mis à jour le 4 mars 2015 à 17:40

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture… Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d’Ivoire.

Les trois premiers hebdomadaires de Côte d’Ivoire, Go Magazine (un féminin vendu en moyenne à 27 000 exemplaires), Gbich ! (satirique, 23 000 exemplaires) et Allô Police (faits divers, 23 000 exemplaires également), c’est lui qui les a lancés.

Lassane Zohoré, dessinateur et ancien du quotidien Fraternité Matin, est aujourd’hui un patron de presse incontournable dans le pays. Sourire omniprésent, il vanne aussi vite que ses crayons captent les détails et retranscrivent les ambiances et les tendances qui traversent la société ivoirienne. Impertinent en temps de crise comme en temps de paix, l’homme assume son rôle de poil à gratter tout en ayant conscience d’une certaine responsabilité : "Nous critiquons, certes, mais nous veillons à ce que nos dessins ne jettent pas davantage d’huile sur le feu."

Voir aussi les autres portraits du dossier