Société

Côte d’Ivoire : Hélène Gnionsahé, la voix des sans-voix

Par
Mis à jour le 4 mars 2015 à 17:50

Des querelles de leadership ont perturbé, ces dernières années, le bon fonctionnement de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI), qui regroupe près de 130 ONG, syndicats et associations. Mais en décembre, les choses sont rentrées dans l’ordre avec l’élection à sa tête d’Hélène Gnionsahé pour un mandat de deux ans.

Enseignante à l’école des sages-femmes d’Abidjan, elle était jusque-là secrétaire générale adjointe de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), l’une des principales centrales syndicales du pays. À 55 ans, elle entend bien donner de la voix sur des sujets aussi variés que la couverture maladie universelle (CMU) ou le dialogue pouvoir-opposition.

Voir aussi les autres portraits du dossier