Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 personnalités qui font la Côte d'Ivoire»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Côte d’Ivoire : Jean-Louis Billon, celui qui voulait toujours plus

Jean-Louis Billon, ministre ivoirien du Commerce depuis 2012 © Bruno Lévy / J.A.

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

On peut être l’un des hommes les plus puissants de Côte d’Ivoire et vouloir plus encore. Jean-Louis Billon, 50 ans, héritier, avec ses frères Pierre et David, de l’empire agro-industriel Sifca, est de ceux-là. Ministre du Commerce depuis fin 2012, il fait peu de mystère de ses ambitions politiques.

Membre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) – comme son beau-frère Thierry Tanoh -, il reste cependant à l’écart des querelles partisanes, le regard porté vers de futures échéances électorales. L’homme aime cultiver son indépendance, quitte à prendre quelques libertés avec la solidarité gouvernementale à laquelle se tiennent en général les membres de l’exécutif.

Ainsi, en décembre 2014, une interview accordée au quotidien L’Inter lui a donné une nouvelle occasion de contester l’attribution du second terminal à conteneurs du port d’Abidjan au consortium formé autour du groupe français Bolloré. Pour mener bataille, Jean-Louis Billon s’appuie sur un petit cercle de fidèles, repérés au sein de la Sifca ou lorsqu’il présidait la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire. Dans son cabinet, on retrouve ainsi Nazaire Gounongbé, Carole Méthivier Toutoukpo et Job Essis N’Guessan.

Voir aussi les autres portraits du dossier

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 personnalités qui font la Côte d'Ivoire»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte