Politique

Togo : Faure Gnassingbé officiellement en lice pour un troisième mandat

Mis à jour le 25 février 2015 à 17:45

Les délégués de l’Unir (parti au pouvoir au Togo) ont officiellement investi mercredi le président Faure Gnassingbé comme candidat à l’élection présidentielle. Un scrutin fixé la veille par décret à la date du 15 avril.

Sans surprise Faure Gnassingbé sera le candidat de l’Union pour la République (Unir, au pouvoir) lors de l’élection présidentielle fixée au 15 avril prochain, a indiqué à Jeune Afrique Cléo Petchezi, directeur de la communication à la présidence. Les 700 délégués du parti venus des quatre coins du pays ont choisi, mercredi 25 février, de faire confiance au président sortant, qui briguera ainsi un troisième mandat à la tête du pays.

>> Lire aussi Togo : quels candidats pour la présidentielle de 2015 ?

Huitième candidat déclaré

Faure Gnassingbé s’ajoute désormais à la liste des candidats déclarés, déjà longue de sept noms. Parmi les challengers du président sortant figurent notamment Jean-Pierre Fabre, leader de l’opposition et Alberto Olympio, petit-neveu du premier président du Togo.

L’opposition se déchire depuis quelques mois sur la question du boycott du scrutin en réaction à l’intransigeance du pouvoir sur la question des réformes politiques, surtout celles relatives au mode de scrutin. L’élection présidentielle, qui se déroule à un seul tour au Togo, pénalise de fait l’opposition en cas de candidatures multiples.

La Constitution actuelle permet à Faure Gnassingbé de se représenter autant de fois qu’il le souhaite. Un temps disposés à introduire le principe de la limitation du mandat dans la loi fondamentale, les députés de la majorité y ont renoncé suite à l’exigence de rétroactivité formulée par l’opposition. 

>> Lire aussi Présidentielle togolaise 2015 : Faure Gnassingbé, comme dans un fauteuil ?