Société

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le Nigérian Aliko Dankote domine le classement avec près de 15 milliards de dollars. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en 2014), dont 290 nouvelles têtes. Le continent africain s'en sort avec 29 super-riches, chiffre identique à celui de 2014.

Le classement annuel des milliardaires dans le monde établi par le magazine américain Forbes a été publié le 2 mars. La tendance générale est défavorable pour les grandes fortunes africaines. Même si l’on enregistre quelques nouvelles arrivées dans le classement, presque tous les milliardaires du continent, qui représentent neuf nationalités différentes, ont perdu de l’argent en 2014. Et ils ne sont au total « que » 29 à y figurer, soit le même chiffre qu’en 2014. Une goutte d’eau parmi les 1 826 richissimes personnalitées recensées dans le monde, selon le classement.

L’Égypte arrive en tête avec 8 milliardaires suivi de l’Afrique du Sud qui en compte 7. Puis viennent le Nigeria (5), le Maroc (3), la Tanzanie (2), l’Ouganda, l’Algérie, l’Angola et le Swaziland (chacun 1).

>> Lire aussi Classement Forbes : jackpot pour les riches !

Le Nigérian Aliko Dangote domine toujours le classement pour l’Afrique

Même si sa fortune a fondu de quelques 7 milliards de dollars, le Nigérian domine toujours largement le classement africain. Âgé de 57 ans, Aliko Dangote se classe désormais au 67e rang mondial (23e en 2014) avec un patrimoine estimé autour de 15 milliards de dollars. Deux fois mieux que son éternel dauphin, le Sud-Africain Johann Rupert dont la fortune se stabilise autour de 7,5 milliards.

Nassef Sawiris, pacha de l’Afrique du Nord

L’homme d’affaires égyptien Nassef Sawiris (54 ans) domine quant à lui le classement en Afrique du Nord. Sa fortune, estimée à 6,8 milliards (225e), reste stable par rapport à l’année dernière. Le Maroc arrive deuxième pays du Maghreb dans le classement avec trois milliardaires dont le banquier Othman Benjelloun (82 ans, 2,4 milliards, 810e). À la 577e place figure le seul Algérien du classement, Issad Rebrab (71ans), avec 3,1 milliards.

Naguib Sawiris © AFP

Deux Africaines dans le club

On commence à s’habituer à la richissime femme d’affaires, Isabel dos Santos (41ans), fille du chef de l’État angolais. De la 408e place en 2014, elle se classe aujourd’hui 534e avec une fortune autour de 3,3 milliards.

>> Lire aussi Angola : Isabel dos Santos, femme d’affaires et « fille de »

Folorunsho Alakija (64 ans), qui a fait fortune dans le pétrole et dans la mode, arrive quant à elle en troisième position des fortunes du Nigeria avec 1,9 milliard de dollars.

Folorunsho Alakija © AP Photo / AP / SIPA

Exit Mohammed VI

En 2014, Mohamed VI figurait dans le classement Forbes des fortunes africaines avec un patrimoine estimé à 2,1 milliards de dollars. Aussi surprenant que cela paraisse, le souverain marocain n’y apparaît plus en 2015. Un mystère que Forbes n’a pas commenté.

Le Nigérian Tony Elumelu quitte également le club des milliardaires de Forbes et cède sa place à ses compatriotes Femi Otedola et Abdulsamad Rabiu (1 milliard).

>> Lire aussi « SwissLeaks » : quelles sont les principales personnalités touchées en Afrique 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte