Vie des partis

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est juge à la cour africaine des droits de l'Homme. © Ons Abid pour J.A.

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.

Conseiller "à titre bénévole", cet éminent constitutionnaliste de 65 ans est un intime du nouveau président. Il l’a déjà servi en qualité de ministre délégué lors de son passage à la Kasbah, entre le 7 mars et le 1er juillet 2011. Il a aussi été son ambassadeur à Rabat, où il a été chaleureusement accueilli par le roi Mohammed VI, qui l’a décoré, privilège rare, des insignes de grand officier du Wissam alaouite.

Révoqué en juillet 2012 par le gouvernement de la troïka, il intègre alors le parti Nidaa Tounes. Actuellement juge à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, il ne souhaite pas percevoir de salaire à Carthage. Mais son influence ne se discute pas. Il pourrait être amené à plancher sur les épineuses questions de remise à plat de l’ordonnancement de certaines lois organiques.

Issu d’une grande famille de notables religieux et de lettrés tunisois alliée à la famille Caïd Essebsi, il est le fils du cheikh zitounien Fadhel Ben Achour et le frère cadet de Yadh Ben Achour, l’ancien président de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte