Économie

Dette extérieure : l’Angola à la recherche de 10 milliards de dollars

Par
Mis à jour le 25 février 2015 à 14:58

Vue de Luanda, la capitale de l’Angola, le seul pays africain à figurer parmi les 20 premières destinations mondiales en terme d’IDE, selon la Cnuced. © Stéphane de Sakutin/AFP

L’Angola prévoit de solliciter 10 milliards de dollars de ressources extérieures cette année, rapporte l’agence « Reuters ». Luanda, confrontée à la forte chute des cours du pétrole, devrait se tourner vers la Banque mondiale et la Chine.

L’Angola prévoit de lever 10 milliards de dollars de dette extérieure en 2015, selon l’agence Reuters qui cite deux sources bancaires. Le pays d’Afrique australe, très dépendant de ses exportations de pétrole, a été fortement touché par la chute brutale des cours de l’or noir (- 50 % en un semestre).

Un recul qui a contraint l’Angola, qui tire 70 % de ses recettes fiscales et 95 % de ses exportations du pétrole, à baisser de 81 dollars à 40 dollars le prix du baril de pétrole envisagé cette année. Luanda a également réduit de 17 milliards de dollars le montant des dépenses budgétaires prévues en 2015.

>>>> Pour aller plus loin – Standard & Poor’s revoit à la baisse les notations des pays pétroliers africains

Besoins

En dépit de ces mesures d’économie, les besoins en financements extérieurs du pays devraient rester assez importants, notamment en raison des nombreux projets d’infrastructures lancés par le pays ainsi que des engagements pris par les autorités à contenir l’impact social du recul attendu de la croissance et de la dégradation des comptes extérieurs.

Aussi, selon Reuters, Luanda prévoit d’émettre en 2015 un eurobond de 1,5 milliard de dollars et de solliciter une ligne de crédit de 1 milliard de dollars auprès de la Banque mondiale. Selon la même source, le pays devrait également emprunter plusieurs milliards de dollars auprès de la Chine, l’un de ses principaux partenaires commerciaux.

Une solution à laquelle le pays d’Afrique australe a déjà eu recours durant les dernières années. Entre 2003 et 2014, l’empire du Milieu a prêté 14,5 milliards de dollars à l’Angola. En décembre dernier, China Development Bank avait déjà accordé un prêt de 2 milliards de dollars à Sonangol, la compagnie nationale des hydrocarbures de l’Angola.

>>>> Lire aussi : L’Angola peut-il aller au-delà de l’or noir ?