Tourisme

Le Meridien de Douala passe sous la marque Pullman du groupe Accor

Pullman est la marque haut de gamme du groupe Accor. © Bay Ismoyo/AFP

L'établissement de 141 chambres, appartenant au groupe Fadil, sera désormais géré sous la marque Pullman, l'une des enseignes d'Accor. C'est le deuxième hôtel du groupe international au Cameroun et le sixième Pullman en Afrique.

Accor consolide sa présence à Douala, la capitale économique du Cameroun, en ajoutant un deuxième établissement à son portefeuille. Après s’être positionné sur le segment économique avec l’hôtel Ibis, le leader mondial de l’hôtellerie se place maintenant dans le haut de gamme, en reprenant la gestion de l’hôtel Le Meridien de Douala.

>>>> Lire aussi – Pullman ouvre son Grand Hôtel à Kinshasa

Propriété de la Société nouvelle des cocotiers (groupe Fadil), l’établissement de 141 chambres, dont 7 suites, rebaptisé Pullman Douala Rabingha, subira des travaux de rénovation pour accéder au standard Pullman dès décembre 2016.

Le Pullman Douala devient de fait le sixième hôtel sous cette enseigne en Afrique, après ceux de Marrakech et d’El Jadida (Maroc), de Dakar (Sénégal), de Kinshasa (RDC) et d’Abidjan (Côte d’Ivoire).

« Le développement du réseau en Afrique s’appuie aussi bien sur des constructions que des reprises d’hôtels. Avec le Pullman Douala, nous renforçons durablement nos positions en Afrique », précise Antoine Guego, le directeur général d’Accor Afrique Services.

>>>> Lire aussi – L’Afrique, nouveau champ de bataille des groupes hôteliers internationaux

Fort aujourd’hui de 80 hôtels à travers le monde, le réseau Pullman ambitionne d’atteindre 150 établissements d’ici à 2020. Gérant près de 3 600 hôtels, Accor sort d’une très bonne année 2014, qui a vu son chiffre d’affaires et son résultat d’exploitation (EBIT) progresser respectivement de 3,8 % à 5,45 milliards d’euros et de 11,7 % à 602 millions d’euros. Cela s’est traduit par un bénéfice de 223 millions d’euros (+77 %), sanctionnant la nouvelle stratégie du groupe arrêtée en 2013, avec l’arrivée de l’actuel PDG, Sébastien Bazin.

Ce modèle économique repose sur la séparation entre le métier de propriétaire-investisseur hôtelier sous le label HotelInvest et celui d’opérateur-franchiseur hôtelier, à travers le pôle HotelServices, comme au Pullman Douala.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte