Archives

Relance pour le Congo-Océan

Par - Moulay
Mis à jour le 3 juillet 2005 à 01:00

À Brazzaville, le Comité de privatisation a, le 30 juin, relancé le consortium sud-africain Sheltam Mvela, seul opérateur encore intéressé par la concession du Chemin de fer Congo-Océan (CFCO), qui assure la liaison entre Pointe-Noire et la capitale. En août 2004, le processus d’appel d’offres n’avait pas abouti pour des raisons essentiellement financières, et le groupe français Bolloré avait retiré sa candidature. Le coût de la mise en concession était initialement estimé à 25 milliards de F CFA (38,1 millions d’euros).