Archives

Ricardo Lumengo, l’exception qui confirme la règle

Par - Samy
Mis à jour le 4 novembre 2007 à 00:00

Né en Angola, Ricardo Lumengo est devenu, au terme d’un scrutin marqué, à l’échelle fédérale, par le triomphe de l’extrême droite, le premier député noir du Parlement helvétique, qui compte deux cents membres. Il y a des coïncidences qui ne s’inventent pas ! Ce juriste de 45 ans vient en effet d’être élu député socialiste du canton de Berne. Arrivé en Suisse en 1982, après avoir fui la guerre dans son pays natal, il a suivi des études de droit à l’université de Fribourg, vécu de petits boulots et obtenu finalement sa naturalisation en 1997. Un parcours d’intégration exemplaire. Son élection, qu’il explique par la mobilisation en sa faveur de jeunes habituellement abstentionnistes, est un joli pied de nez aux populistes. Pour autant, Lumengo ne veut surtout pas être enfermé dans une image « d’anti-Blocher ». « Je symbolise d’abord les Suisses issus de l’étranger, mais je me sens avant tout investi par les électeurs pour défendre les idées socialistes et ma région. »