Tourisme

Jean-Jacques Dessors, Accor : « L’Afrique nous donne de grands espoirs »

Accor compte 17000 chambres en Afrique, rappelle Jean-Jacques Dessors.

Accor compte 17000 chambres en Afrique, rappelle Jean-Jacques Dessors. © DR

Directeur pour l’Afrique et le Moyen-Orient du groupe hôtelier Accor, Jean-Jacques Dessors a inauguré le 5 février l’hôtel Ibis Dakar et répondu aux questions de Jeune Afrique. Notamment sur sa stratégie en matière de développement durable.

Accor compte renforcer sa présence en Afrique subsaharienne, en ouvrant 5 000 chambres supplémentaires d’ici à 2016, et saisir toutes les opportunités qu’offre cette région portée par un taux de croissance intéressant. À Dakar, où il a assisté à l’inauguration d’un Ibis, Jean-Jacques Dessors, directeur pour l’Afrique et le Moyen-Orient du groupe hôtelier français, explique l’espoir que le groupe place dans le continent.

Propos recueillis par Saliou Diouf, à Dakar

Jeune Afrique : Quelle a été l’évolution du groupe Accor en Afrique durant ces dernières années ?

Jean-Jacques Dessors : Aujourd’hui, Accor est leader en Afrique avec plus de 17 000 chambres. Nous avons maintenu une présence sans discontinuer sur le continent, et plus particulièrement en Afrique subsaharienne. Notre premier hôtel en Afrique a ouvert en 1975. Depuis lors, nous n’avons jamais quitté le continent. Nous avons eu une évolution constante, avec certes des hauts et des bas, mais nous avons prouvé notre fidélité à ce continent. Dans le développement du groupe Accor, qui a battu un record mondial en 2012 avec plus de 30 000 chambres ouvertes, l’Afrique et le Moyen-Orient représentent plus de 10 % des ouvertures. L’accompagnement du développement, plus particulièrement du développement panafricain avec les nouveaux flux inter-pays, nous donne de grands espoirs.

Vous venez de lancer Planète 21. Quelle est votre stratégie en matière de développement durable ?

Dès le départ, Accor a été conscient des enjeux de développement durable. C’est une préocupation qui a toujours existé dans les gènes d’Accor. La seule différence, c’est qu’aujourd’hui, nous avons mieux communiqué notre façon d’approcher le développement durable à travers Planète 21. Ce sont des engagements forts avec une structure claire et facile à communiquer, que ce soit en interne ou en externe. Ce qui est important, c’est de développer des hôtels en préservant les pays. Par exemple, le dernier hôtel Ibis que nous avons ouvert à Dakar, par exemple, consomme moitié moins d’énergie que n’en consomme habituellement un hôtel de ce type.

Les hommes sont aussi un axe très fort de Planète 21. Aujourd’hui, nous développons les compétences de nos salariés là où nous sommes présents. Nous développons des programmes de couverture santé, de couverture retraite, de formation. Tout ce qui a trait à l’environnement autour de l’hôtel nous intéresse. Les produits que nous servons dans nos restaurants sont locaux ; nous sommes respectueux de l’environnement…

Au moment où l’économie mondiale ralentit, sur quoi se fonde votre intérêt pour l’Afrique ?

Les taux de croissance du PIB en Afrique sont impressionnants et le continent affiche des taux qui vont de 5 à 8 % suivant les pays. C’est très encourageant quand on voit la stagnation qui prévaut souvent ailleurs. L’Afrique offre aujourd’hui des opportunités en termes de développement économique. Encore plus important pour nous, les flux d’affaires se font aussi sur le continent. La stabilité est aussi primordiale, on ne peut pas imaginer faire des affaires, développer le tourisme, sans stabilité.

Le Sénégal a démontré sa maturité en termes de transition, ce qui nous réconforte dans notre projet de développement. Nous n’avons pas l’habitude de donner le détail de nos chiffres d’affaires, mais ce chiffre grandit, avec un développement très important. Évidemment, notre berceau d’origine, qui est l’Europe et tout particulièrement la France, a un poids. Mais ce poids sera contrebalancé dans les années à venir avec les nouveaux projets que nous menons sur les autres continents.

Saliou Diouf

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte