Économie

RD Congo : premier succès pour Matata à Washington

| Par Jeune Afrique
Matata Ponyo a plaidé auprès du FMI pour le déblocage d’un prêt de 225 millions de dollars gelé en décembre 2012.

Matata Ponyo a plaidé auprès du FMI pour le déblocage d'un prêt de 225 millions de dollars gelé en décembre 2012. © AFP

Le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo est rentré satisfait de sa visite à Washington. Une solution pourrait être trouvée au blocage avec le FMI.

En tournée aux États-Unis du 3 au 9 février, Augustin Matata Ponyo, le Premier ministre congolais, estime avoir été entendu par les Occidentaux et les bailleurs de fonds. Devant les ambassadeurs américain, français, britannique et russe aux Nations unies, il a qualifié d’« agression caractérisée » du Rwanda la rébellion du Mouvement du 23-Mars dans l’est de son pays.

Déblocage

Lire aussi :

RD Congo : le FMI claquera-t-il la porte ?
FMI : la RD Congo contre-attaque

À Washington, Matata Ponyo a plaidé auprès de Christine Lagarde, la patronne du Fonds monétaire international (rencontrée à deux reprises) pour le déblocage d’un prêt de 225 millions de dollars gelé en décembre 2012. L’institution avait souhaité sanctionner le manque de transparence de certains contrats conclus par l’entreprise publique Gécamines… Selon un conseiller du Premier ministre, Lagarde est disposée à « étudier le dossier » et à « dépasser le problème ».

Jim Yong Kim, le président de la Banque mondiale, souhaite quant à lui continuer à appuyer la RDC.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer