Archives

Tanella Boni

Par - Pascal
Mis à jour le 8 mai 2005 à 01:00

Décerné dans le cadre du Salon africain du livre de Genève, le 2e prix Ahmadou-Kourouma a été attribué le 28 avril à l’Ivoirienne Tanella Boni pour Matins de couvre-feu (Le Serpent à Plumes). Ce roman, qui met en scène une jeune femme assignée à résidence pendant neuf mois en Côte d’Ivoire, est une métaphore de la crise qui secoue ce pays dont la population est prise en otage par les parties en conflit. Professeur de philosophie à l’université d’Abidjan, Tanella Boni est l’auteur de plusieurs recueils de poèmes, de nouvelles et de livres pour enfants. Matins de couvre-feu est son troisième roman.