Archives

Dispense papale pour l’évêque-président

Par - Cécile
Mis à jour le 10 août 2008 à 01:00

Mieux vaut tard que jamais. Alors qu’il prendra ses fonctions le 15 août, Fernando Lugo, ancien évêque élu président du Paraguay, a reçu le 30 juillet une dispense pontificale spéciale qui lui permet de retrouver un statut laïc. Plutôt que de l’excommunier purement et simplement, « le Saint-Père lui a concédé la perte de l’état clérical, avec toutes les obligations » qui y sont attachées, a annoncé Mgr Orlando Antonini, nonce apostolique à Asunción. En d’autres termes, il n’est pas exclu de l’Église, seulement de sa hiérarchie. Cette faveur exceptionnelle lui a été accordée parce que son élection par le peuple imposait de « reconsidérer sa situation pour le bien du pays ». Mgr Antonini a précisé que, s’il en fait la demande et sous réserve d’une autorisation spéciale du pape, Fernando Lugo pourra être réintégré en tant qu’évêque au sein de l’Église à l’issue de son mandat de cinq ans.
Évêque de San Pedro pendant dix ans, Mgr Lugo avait lui-même sollicité la perte de son état clérical dès décembre 2006 afin de se porter candidat à la présidentielle et de lutter plus efficacement contre la pauvreté. Le Saint-Siège avait dans un premier temps refusé, tout en le suspendant de ses fonctions sacerdotales. L’élection du chef de file de l’opposition de centre gauche, le 20 avril, a mis fin à plus de soixante ans de règne du très conservateur parti Colorado.