Archives

À quoi sert la FAO ?

Par - Pascal
Mis à jour le 11 mai 2008 à 01:00

La proposition du président Wade d’enterrer la FAO a au moins le mérite de relancer le débat sur l’utilité d’une organisation qui, en septembre 2007, a fait l’objet d’un rapport d’évaluation très critique. Tout en reconnaissant que « le monde a besoin de la FAO », les auditeurs déplorent la dispersion de ses actions, son manque de stratégie globale pour répondre aux crises et l’inefficacité de sa bureaucratie.
Malgré une sérieuse cure d’amaigrissement entamée en 1994, la FAO compte encore 3 500 employés, pour un budget de fonctionnement de 867 millions de dollars en 2008 et 2009. La plupart de ses projets de développement sont financés par des bailleurs de fonds extérieurs (1 milliard de dollars, pour les deux dernières années). Les auditeurs appellent à une réforme profonde d’une institution qui va devoir apporter des réponses concrètes au déclin de la production vivrière face à l’essor des cultures de rente et à l’engouement pour les biocarburants. Rappelant les grandes missions confiées à son institution (information, assistance technique, études et rapports, projets de terrain, etc.), Jacques Diouf a souligné que son rôle n’était pas de servir d’agence financière mais d’aider les États à définir leur politique agricole.