Archives

Alpha-Tiken Jah, le match

« J’aime pas ta gueule, Mister grande gueule / Rends-moi un service, ferme ta sale gueule / Tu n’as pas le monopole de la bêtise / Tu te prends pour ce que tu n’es pas / Tu n’es pas Che Guevara »
À Abidjan, difficile de croire que les paroles de « Mister Grande Gueule » ne sont pas destinées à Tiken Jah Fakoly, l’autre star du reggae africain. La concurrence entre les deux chanteurs, entretenue par les maisons de disques et les médias, a fini par agacer Alpha Blondy.
Si comparaison il devait y avoir, Tiken Jah partirait un peu défavorisé, car, à lui comme à la chanteuse Pierrette Adam’s, les mélomanes ivoiriens n’ont pas pardonné d’avoir quitté Abidjan au début de la crise de 2002, respectivement pour le Mali et le Sénégal. Pierrette en a fait l’amère expérience en revenant en 2006 sur Abidjan, où son dernier album est passé presque inaperçu, malgré la participation d’Alpha Blondy !

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte