Archives

La diva s’en va

Une étoile s’est éteinte. La chanteuse Lourdes Van-Dunem, véritable pionnière de la musique angolaise, est décédée le 4 janvier dernier des suites d’une fièvre typhoïde à l’âge de 71 ans dans une clinique de Luanda. Née en 1935 dans la capitale, Maria de Lourdes Dos Santos Van-Dunem exerçait à l’origine le métier de fleuriste. Elle a débuté sa carrière musicale dans les années 1960 avec le groupe Ngola Ritmos à côté de Liceu Vieira Dias, José de Fontes Pereira, Amadeu Amorim et Belita Palma, considérés comme les précurseurs de leur art en Angola. Aux côtés de ces musiciens engagés dans la lutte anticolonialiste, la diva avait effectué plusieurs tournées à travers l’Angola et le Portugal, et avait enregistré son premier disque Monami, avant de travailler avec le groupe les « Jovens do Prenda ».
Durant sa carrière musicale, Lourdes Van-Dunem s’est également produite au Brésil, en Afrique du Sud, en Algérie, en France, en Espagne et au Zimbabwe. La chanteuse avait enregistré en 1996 au Portugal le disque Ser Mulher. Elle a également soutenu le projet ?« So Why » du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Cette campagne, qui a abouti à l’enregistrement d’un CD, d’un clip vidéo, d’un documentaire ainsi qu’à la publication d’un livre, avait pour objectif de venir en aide aux victimes de la guerre et de la violence politique. Un thème particulièrement d’actualité en Angola, et plus généralement en Afrique. Aux côtés de Lourdes Van-Dunem, les musiciens sénégalais Youssou Ndour, congolais Papa Wemba, nigérian Lagbaja et les Sud-Africains Lucky Dube et Jabu Khanyile contribuèrent au succès de cette mobilisation.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte