Archives

Des privés au chevet d’Air Ivoire

Par - Baudelaire
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 23:00

En péril, la compagnie nationale Air Ivoire tente un énième décollage. En reprenant à l’État 50,50 % du capital de la compagnie en août, le Consortium des financiers Industriels (CFI Aérien), mené par le groupe Atlantique, a entrepris de la sauver. Il réunit Koné Dossongui et les groupes d’assurances locaux Colina, Loyale Vie et NSIA. Après avoir injecté 2,7 milliards de F CFA dans l’achat des actions, CFI Aérien s’est engagé à souscrire prochainement une augmentation du capital de 3,6 à 5,4 milliards de F CFA et à racheter la dette résiduelle pour 3 milliards de F CFA de l’État ivoirien. Le nouvel acquéreur apportera aussi 10 milliards d’argent frais. Une convention de partenariat technique et d’assistance a été conclue avec l’allemand Lufthansa, fin septembre. Validé par l’État à la mi-octobre, un plan de développement prévoit un investissement de 20 milliards de F CFA pour reconfigurer la flotte avec de gros-porteurs. Les vols ont repris vers la France, et une nouvelle ligne reliant Abidjan à Brazzaville est annoncée pour le 9 janvier 2009. Et des liaisons devraient relier Abidjan à l’Asie et au Moyen-Orient à terme.