Archives

Geovic retarde ses projets

Par - Marwane
Mis à jour le 23 novembre 2008 à 00:00

L’exploitation des 53 millions de tonnes de gisement de cobalt et de nickel de Nkamouna, dans la province de l’Est-Cameroun, pourrait connaître d’importants retards. Les dirigeants de Geovic, l’entreprise américaine qui détient 60 % de la future unité de production (20 % à la Société nationale d’investissements, SNI, 20 % restants à des privés locaux), avancent pour explication « le changement brusque de conjoncture sur les marchés internationaux de matières premières, de capitaux et du crédit ». En d’autres termes, ils ont du mal à boucler le financement du projet, soit 379 millions de dollars pour construire une usine capable de produire 4 000 tonnes de cobalt et 3 000 tonnes de nickel. Geovic prévoit dans l’immédiat de mener quelques travaux de « préconstruction » d’ici à 2011.