Archives

« Il faut dépasser l’Obamania »

Par - Béchir
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 23:00

– Obama victorieux, la question raciale continuera de se poser aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Ce n’est pas l’élection seule qui modifiera le regard des Américains blancs sur leurs compatriotes noirs. Sauf si le nouveau président réussit son mandat. Et si l’hyperpuissance américaine arrive à surmonter les graves défis concernant l’ensemble de la planète, à savoir la crise financière et une possible récession de grande ampleur, la guerre en Irak et le risque d’embrasement au Proche- et au Moyen-Orient, l’image des États-Unis dans le monde Le malentendu est là : l’élection du 4 novembre n’est pas la victoire d’un messie sauveur de la race noire.
Dans les jours qui viennent, l’Afrique noire sera toujours confrontée aux guerres civiles, à la misère extrême, au sida et autres épidémies. En France, les DOM-TOM ne vont pas accéder à la prospérité de la métropole au point d’avoir un niveau de vie équivalent. Ils ne peuvent pas non plus espérer avoir bientôt à l’Élysée un président martiniquais, guadeloupéen ou réunionnais. Aulnay, Villiers-le-Bel ou Gonesse ne vont pas changer de visage.
La question de la race ou plus exactement du racisme anti-noir n’est pas une illusion mais une réalité observée en maintes circonstances et à différentes époques de l’Histoire. La lutte contre le racisme est un combat toujours actuel. Et la question est de savoir quelle est la meilleure façon de le mener. Ce n’est pas par des lamentations et la prolongation de ce que j’appelle la « paranoïa africaine » (le fait d’expliquer tous nos problèmes par la méchanceté des autres ou de ceux qui ne nous aiment pas) que nous y parviendrons. Comme nous sommes persuadés qu’il y a un complot international contre l’Afrique, nous ressentons le besoin de voir un messie noir à la tête de la première puissance mondiale pour nous aider. Dans ces conditions, une nouvelle désillusion nous attend. Elle sera du même ordre que celle qui se profile avec le sauveur chinois.