Archives

Implosion du patronat

Par - Anita
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 23:00

Réunis en assemblée générale constitutive à l’hôtel Hilton d’Alger, le 12 novembre, des « dissidents » du Forum des chefs d’entreprises (FCE), l’organisation patronale la plus médiatique du pays, ont créé l’Union nationale des investisseurs (UNI).
La fronde a été menée par Abdelouahab Rahim, propriétaire du Hilton, chargé de l’implantation de Carrefour en Algérie et, surtout, beau-frère de Réda Hamiani, le président du FCE. Lors de la création de l’UNI, Abdelouahab Rahim a indiqué agir avec l’aval du Premier ministre Ahmed Ouyahia. Un « parrainage » qui n’a pas été confirmé par l’intéressé.
Une dizaine de dirigeants sur les cent vingt que compte le FCE ont adhéré à l’UNI. Parmi eux, Arezki Idjerouidène, le patron d’Aigle Azur, et Ali Haddad, le fondateur du groupe de BTP ETRHB. « Je ne vis pas cela comme une dissidence, je reste membre du FCE. L’UNI est un club de réflexion entre investisseurs », précise Arezki Idjerouidène. Du côté du FCE, l’analyse est différente : « Ils veulent canaliser les investissements vers eux. »