Archives

Le hijab fashion

Par - Faïza
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 23:00

Foulards signés Hermès, voiles doublés pour jouer des effets d’étoffes de couleurs chatoyantes, relevés sur la nuque, noués sur le côté au moyen d’un drapé savant qui couvre les épaules Le hijab n’échappe pas aux effets de mode. Et, aujourd’hui, il ne ressemble en rien à celui porté au début des années 1990 en Algérie par exemple. Le hijab fashion a ses inconditionnelles, de plus en plus nombreuses. Exit le voile sobre et monochrome. Le must est un hijab-tunique porté sur un jean (même taille basse, voire slim pour certaines !), prolongé d’une paire de Converse ou de hauts talons Un phénomène directement lié à l’influence grandissante des chaînes satellitaires arabes au Maghreb. Al-Jazira, Al-Arabiya, MBC et consorts renvoient de l’Orient une image de modernité (associée auparavant au seul Occident) et d’opulence. Les stars de l’écran panarabe – présentatrices sur les chaînes d’information ou starlettes de la chanson et du cinéma – ont fait des émules, et les jeunes femmes acceptent à présent de se couvrir sans renoncer à être coquettes. Le maquillage, autrefois banni chez les moutahajibate (femmes voilées), est devenu, dans les rues d’Alger, de Tunis, de Rabat, du Caire et de Beyrouth, « musulman-compatible ». On en joue, khôl et fard à gogo, pour souligner le regard à l’orientale. Que l’on soit pour ou contre ce phénomène vestimentaire, force est de constater que le voile n’est plus synonyme d’atteinte à la féminité. Au point d’ailleurs d’en être décontenancé : quel est le sens du hijab lorsque le reste du corps est moulé de la plus sensuelle des façons ?