Archives

Un scrutin historique ?

Par - Cécile
Mis à jour le 22 novembre 2008 à 23:00

Enregistrement biométrique des électeurs, refonte totale du fichier électoral, supervision des opérations par une Ceni (Commission électorale nationale indépendante), participation annoncée des principales forces politiques : des nouveautés qui donnent un cachet particulier aux prochaines législatives d’ores et déjà qualifiées d’« historiques ». Selon les prévisions, 5 millions de Guinéens se rendront aux urnes pour élire 114 députés. Le mandat de l’actuelle Assemblée est échu depuis juin 2007. En 2002, les législatives avaient été boycottées par plusieurs formations estimant que les conditions d’un scrutin crédible n’étaient pas réunies. L’année suivante, Lansana Conté avait été réélu président avec plus de 95 % des suffrages face à un adversaire unique, Mamadou Bhoye Barry, alors qualifié d’« opposant fantôme ». Moins de 10 % des Guinéens avaient voté.